LOGO vertical.jpg

Cher public,

 

De manière concertée dans le cadre de la cinquième action de StillStanding for Culture, une série d’opérateurs culturels en Wallonie et à Bruxelles ont décidé de vous accueillir à nouveau après 6 mois de fermeture. D’autres rejoindront probablement ce mouvement. D’autres encore ont déjà annoncé des actions similaires de leur côté. Entre le 30 avril et le 8 mai, il y aura chaque jour en Belgique des activités culturelles : projections, spectacles, concerts, débats, performances, répétitions publiques… Le samedi 1er mai sera particulièrement foisonnant, parce qu’il symbolise notre volonté de renouer avec nos métiers et avec leur dimension publique.

 

Pendant ces 9 jours, certains opérateurs vous accueilleront dans leurs salles, d’autres en extérieur. Tous le feront dans le respect des protocoles décidés par les pouvoirs publics et appliqués entre juillet et octobre 2020 (port du masque, gel hydroalcoolique, distances et sièges vides entre chaque bulle…).

 

Nous avons choisi de rendre notre action publique à la veille d’une réunion du Comité de concertation qui doit enfin, après des mois de silence et de désintérêt, se pencher sur la reprise des activités culturelles, associatives, sportives... 

Si, à l’issue de cette réunion, les activités culturelles sont autorisées à reprendre immédiatement, comme nous le souhaitons, nous pourrons donc vous accueillir dans un cadre légal.

 

Rendez-vous le 1er mai

Au Festival de Liège/Manège Fonck - rue Ransonnet, 2 - 4020 Liège

Réservation en ligne ou par téléphone 0497 606 402

14h

FUTE-FUTE

Les ateliers de la colline

A partir de 6 ans (Tarif : 5€/place)

17h

JE SUIS UNE HISTOIRE

Anthony Foladore - Simon Fransquet

(Tarif : 10€/place)

Une fable qui s’installe dans un pays imaginaire pour nous raconter l’histoire de Fute-Fute et de ses amis. Dans ce lointain pays de la Normalique, l’arrivée de Kiviv, venu d’un autre pays (la Verdassie), va tout chambouler… La nature de notre héroïne la pousse spontanément à tendre la main à ce verdassien malgré ses cheveux en pointe et sa haute taille. Mais est-ce que les camarades de Fute-Fute verront cela d’un bon œil ?  Est-ce que Fute-Fute pourra concilier ses amitiés ?

Un spectacle de poupettes – manipulées à la table par deux comédiens – qui nous parle d’empathie, de la traversée de nos propres contradictions, d’équilibre à trouver entre nous-même et le monde et du chemin que l’on choisit de prendre.

 

Création collective / Mise en scène : Mathias Simons – Interprétation : Pauline Moureau, Pierrick De Luca – Scénographie : Daniel Lesage – Marionnettes : Marie-Hélène Balau – Accessoires : Marie-Hélène Balau et Francisco Arguëlles – Création lumière : Xavier Dedecker – Régie : Gauthier Bilas – Avec le regard de Jean Lambert pour la mise en scène et celui d’Agnès Limbos pour la manipulation (durée : 45’).

Dans un petit village, rien n’a bougé, le café du coin, le Lautrec, a la même façade noircie par le temps. 

Le curé baptise, marie, enterre, depuis soixante ans. Il y a Jeannot, pilier de comptoir. Il a été poète, marin, il a même fait le tour du monde. Enfin c’est ce qu’on raconte. Il y a Lisette l’épicière, tout le monde la connaît car, enfant, tout le monde a donné du boulot au dentiste en se cassant les dents sur ses «chiques». Patrick et ses billes, cet enfant Africain qu’on est venu chercher à l’école pour le renvoyer au pays. Il y a aussi Marai, enfant il a été le souffre-douleur de ses camarades d’école et de sa mère, puis il a grandi et sa colère aussi. 

Ce sont des histoires, des histoires de village. Et pour les petites gens, il n’y a pas de livres d’histoires, juste quelques mots au coin d’un bar et la vie continue. 

Ecriture et interprétation : Anthony Foladore | Composition et interprétation musicale : Simon Fransquet  | Regards extérieurs : David Murgia, Franck Laisne, Hugo Van de Plas   | Prod. : Festival de Liège | Coprod. : Maison de la Culture de Tournai/Maison de Création, L’ANCRE-Théâtre Royal, Festival de Liège | Aides : Fédération Wallonie-Bruxelles, Province de Liège | Soutiens : Théâtre EpiScène-Avignon, Festival Paroles d’Hommes  (durée 50’).

François Bijou - carte postale.jpg

20h30

FRANCOIS BIJOU

Concert assis à table

(Tarif : 10€/place)

François Bijou est à la chanson ce que Zlatan est au football : probablement le meilleur. Personnage pop arty, strass et paillettes, dandy fluo, il vous emmène badiner en ballerines à travers les méandres de son cœur à coups de mélodies catchy et de textes faussement nonchalants. En live, c’est un melting pot de chorégraphies d’aérobic à la Véronique et Davina, de sonorités eighties bubblegum, d’humour décapant et surréaliste, d’appels à la danse, de textes plus touchants et de critique sociale sans avoir l’air d’y toucher. Bref, on ne sort pas indemne d’un concert de François Bijou !