Pass FACTORY - 12 

 

Le PASS FACTORY* donne accès à 13 moments : 

 

9 étapes de travail : 

Cowboy / Amazones / Paying for it / Sexplay... / Buits d'eaux / C'est pas la fin du Monde / Home / Les Lois / Skrik

4 présentations de projet

Et je voulais ramper hors de ma peau / Je suis une histoire / Sauvages / Continent noir

Téléchargez ici le planning et assurez-vous que vous avez choisi des séances dont les horaires sont compatibles !

Réservations indispensables

* Le PASS FACTORY n'inclut pas : Progaganda / Combat de pauvres / Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon

Les EstivantsOn est sauvage comme on peut / Des caravelles et des batailles (prix billetterie)

9 étapes de travail

COWBOYDelphine De baere

« Dans un désert, quatre cowboys encaissent une chaleur de mauvais augure.

Ils doivent se supporter les uns les autres, leurs questions existentielles, leurs culpabilités d’hommes blancs. Ha, manquerait plus qu’une indienne débarque !

Jo la Botte cherche toujours son chien; Georges tapisse d’interminables anecdotes son silence intérieur… et celui des autres; Job jure et barbote dans son humeur, excédé par des siècles d’Histoire sanglante et de bêtise humaine. Heureusement Micky est là, enfin si on peut dire. Quelque chose est en train d’arriver et nos cowboys, pétris d'heureuses maladresses, arrivent aux limites de leur routine absurde.

Voici un échantillon de scènes, quelques accords choisis, de notre corrosive phrase musicale. » 

Un projet initié et mis en scène par : Delphine De Baere| Écriture collective | Avec : Delphine De Baere, Bastien Montes, Boris Prager, Damien Trapletti, Marthe Wetzel | Création lumières : Vincent Griffaut | Projet issu de : Solo Carte Blanche de l’ESACT | Avec le soutien de : l’ESACT, La Chaufferie-Acte1, Arsenic2, la SCOPART, le Théâtre des Doms, le Théâtre National de Bruxelles, Festival FACTORY | Remerciements : Nathanaël Harcq, Justine Lequette, Aline Defour, Valérie Kurevic, Françoise Bloch | Production en cours | © Raphaël Gilles

Etape de travail Durée : 45' | MANEGE | 22.02 - 19H30 + 23.02 - 17H

AMAZONES / HélÈne lacrosse

Les premiers explorateurs portugais crurent découvrir des Amazones lorsqu'ils pénétrèrent la forêt vierge d'Amérique. Des tribus de femmes y défendaient leur territoire en se battant aussi farouchement que des hommes. Cet "enfer vert" fut baptisé Amazonia et les colons s’efforcèrent d'évangéliser les indigènes qui y vivaient. 

En 2019, l'Amazonie est devenue l'une des principales destinations du tourisme chamanique.
l'Ayahuasca, plante psychédélique qu’on appelle aussi « liane des morts », génère des visions peuplées de serpents. Cet animal, diabolisé en Occident, est l'un des plus importants des mythologies amazoniennes. A travers des tableaux oniriques qui apparaissent comme des hallucinations, Hélène Lacrosse et Fatou Traoré suivent la trace de cette figure archaïque. Elles proposent un dispositif sensoriel qui ouvre le champs des perceptions. Du catholicisme aux monstres mythologiques grecs, le serpent se dessine comme un symbole universel lié à la femme sauvage. 

Mise en scène : Hélène Lacrosse | Collaboration chorégraphique: Fatou Traore | Avec : Lucie Guien, Roxane Lefebvre, Eléna Pérez | Regard extérieur : Laure Marganne | © Brice Guilbert

Etape de travail Durée : 45' | MANEGE | 22.02 - 18H + 23.02 - 19H45

SEX PLAY.jpg

SEXPLAY, Ma panthère, mon joyau / CAMILLE HUSSON

" Je suis assise sur ma petite serviette de plage bleu lavande. Mon corps d'enfant nu boudiné, ma coupe de cheveux au carré et le vent qui se glisse dedans. Parfois le sable fouette ma peau. Au loin, mon père se glisse dans les rouleaux. A coté, ma mère sombre dans le sommeil, bercée par le flot des vagues. Je suis seule. Je me retourne sur le ventre pour faire dorer mes fesses nues par les rayons du soleil.
Derrière les dunes, j'aperçois un petit garçon de mon âge qui me regarde bizarrement. Je me lève pour
aller voir à quoi il joue. Il a un maillot de bain vert avec des rayures jaunes, il a sorti sa petite asperge de son slip qu'il tripote joyeusement. Tout naturellement, je m'assois en face de lui, la raie des fesses dans le sable. Et complice, je me mets moi aussi à me chatouiller le bijou ..."

 

Ma panthère, mon bijou, mon joyau est une autobiographie fictive. Pour cette première étape de travail, Camille Husson a décidé de nous livrer quelques fragments de ce portrait. Accompagnée d’Isabelle Bats et de Mathias Varenne, qui l'observent et la stimulent, elle s'interroge sur cette chose insaisissable qu'est le désir, la sexualité et ses normes.

Equipe : Isabelle Bats, Agathe Cornez, Camille Husson, Aurore Leduc, Mathias Varenne | Soutien : Factory/Festival de Liège - La Chaufferie-Acte1, L’ANCRE/Charleroi, SACD, Ad Lib, Lookinout, Container, Théâtre Océan Nord | © DR 

Etape de travailDurée : 45' | SALLE B16/St Luc | 22.02 - 20H + 23.02 - 18H45

migranti sirene clandestine copie.jpg

 d'après BRUITS D'EAUX / Marco Martinelli / En Cie du Sud

Dans un endroit entouré d’eau, un personnage est chargé de comptabiliser le nombre de morts qui échouent autour de lui. 

Sakinah, Youssouf, Jean-Baptiste, Jasmine... Il redonne vie à ces femmes, hommes et enfants qui ont fui leur pays : «quel choix avaient-ils ? Vous diriez libre arbitre…». 

 

Au-delà de l’envie de se plonger dans ce texte magnifique, il y a une volonté de continuer à chercher, décrypter, analyser, s’outiller pour dépasser le choc, la sidération et (re)mettre au travail notre esprit critique. 

Texte : Marco Martinelli | Un projet mené par Martine De Michele et Hugo Pereira de Castro/En Cie du Sud | Traduction française : Jean-Paul Manganaro | Documentation : LQR, La propagande au quotidien d'Eric Hazan. Eloge de la désobéissance d'Eric Sivan. L’Atlas des migrations, Le Monde hors série 2009. Le bouleversement du monde, Le Monde diplomatique 1995. Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi 2016...| Avec l'aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles | © Mauro Biani (Les sirènes existent, mais elles sont clandestines)

Etape de travailDurée : 45' | SALLE B16/St Luc | 22.02 - 21H15 + 23.02 - 15H30

Paying for it 2.jpg

PAYING FOR IT / LA BRUTE

« Paying for it » c’est « payer pour baiser » mais aussi en payer le prix moral, économique et social. C’est payer le prix fort de cette pratique vue comme coupable. Paying for it parle des conditions de travail des travailleurs du sexe dans le monde néolibéral. Après le spectacle Blackbird (David Harrower), le collectif poursuit ses recherches au cœur des lieux de l'humanité que la société préfère ne pas questionner. Du théâtre documentaire où le spectateur entre par effraction dans la cuisine d'une maison close, de l'autre côté des vitrines. Là où le client ne va pas. Là où "les filles" sont entre elles, à la pause. Elles nous parlent de leur métier, de leur vie, d'elles, de nous. Elles connaissent tous nos secrets. Elles peuvent tout faire péter.

Mise en scène : La Brute (Jérôme De Falloise, Raven Ruëll, Anne-Sophie Sterck, Aline Mahaux, Wim Lots et Nicolas Marty) | Comédiens : Jérôme De Falloise, Raven Ruëll et 7 lauréats de l’ESACT : Martin Panel, Ninuccia Berthet, Julie Peyrat, Gabriel Bideau, Marion Gabelle, Ninon Borsei, Martin Rouet | Création et régie son : Wim Lots | Création lumière, régie générale et lumière : Nicolas Marty | Assistanat à la mise en scène : Coline Fouquet | Administration, production et diffusion : Catherine Hance et Aurélie Curti | Production : La Brute ASBL | Coproduction : Théâtre Jean Vilar à Vitry sur Seine, Théâtre National Wallonie-Bruxelles (en cours).  

Etape de travailDurée : 45' | | STUDIO#1 | 22.02 - 19H + 23.02 - 19H45

C'EST PAS LA FIN DU MONDE / Julie remacle - cédric coomans

C’est pas la fin du monde.

Et pourtant, ça y ressemble fort.

Car il faut bien se rendre à l’évidence : Bernard Minet avait tort.

Non seulement nous n’avons pas « changé tout ça », mais il ne nous reste vraisemblablement plus assez de temps pour le faire.

Là où d’autres remplissent leur cave de vivres, se procurent un fusil de chasse, ou cessent d’avoir des enfants par altruisme, Cédric et Julie font la cuisine. Fondamentalement, passionnément, goulûment. Comme on entrerait en résistance.

 

Et vous, si vous pouviez choisir votre dernier repas, ce serait quoi ? 

Un projet de et avec Julie Remacle et Cédric Coomans | Voix : Agathe Bouvet : Dramaturgie : Sébastien Foucault | Scénographie : Juul Decker | Production Que faire ? asbl | Coproduction : LA maison, maison de création – Tournai | Avec le soutien de : la SACD, la Chaufferie-Acte1, la Province de Liège | © Hélène Legrand. 

Etape de travailDurée : 45' | SALLE B16/St Luc | 21.02 - 21H15 + 22.02 - 18H30

HOME.jpg

home / magrit coulon

C’est un espace où il ne se passe rien, il y fait chaud. C’est une salle commune : un espace pour être ensemble, un espace où l’on est seul. 

Trois jeunes acteurs, deux filles et un garçon. Une table, deux chaises, une horloge, un fauteuil, une radio.

Ils attendent le médecin, un appel, une visite.

À partir d’une recherche documentaire menée au sein d’une maison de retraite médicalisée (EHPAD) à Ixelles, nous nous intéressons à la temporalité, à l’atmosphère propre à ces lieux ; à la manière dont ces lieux agissent sur ceux qui y résident.

Avec les voix de : Michel Georis, Anne-Marie Collet, Madeleine de Biollay et la chanson « Du hast den Farbfilm vergessen » de Nina Hagen | Avec : Carole Adolff, Anaïs Aouat, Tom Geels | Mise en scène : Magrit Coulon | Collaboration au travail physique : Natacha Nicora | Scénographie : Irma Morin | Lumière : Elsa Chêne | Son : Olmo Missaglia | Conseil artistique : Bogdan Kikena | Projet issu d'un travail de fin d’étude de l’INSAS | Remerciements : Stéphane Olivier | Soutien : La Chaufferie-Acte1, Escaut architecture, la compagnie FACT | © M.Briand

Etape de travailDurée : 45' | STUDIO#1 | 22.02 - 21H + 23.02 - 16H45

DES LOIS.jpg

LES LOIS / Christina Ouzounidis / brune bazin

D'entrée de jeu les acteurs l'annoncent : ils ne sont ni Clytemnestre, ni Agamemnon, ni Iphigénie. Tant pis pour la tragédie, ils ne rejoueront pas le mythe. Seuls comptent le lieu et le temps de la représentation. 

 

Pas d'artifice a priori, pas même de personnages ou de fiction dans cette pièce où Christina Ouzounidis s'en prend aux Pères, aux grandes figures de pouvoir, et met un coup de pied salutaire dans la fourmilière théâtrale, depuis la tragédie jusqu'au théâtre politique.

Traduction : Esther Sermage | Mise en scène : Brune Bazin (avec l’aimable soutien d’Isabelle Gyselinx) | Avec : Brune Bazin, Clémentine Coutant, Titouan Quittot | d'après un projet d'initiative pédagogique de L'ESACT| © Camille Freychet.

Etape de travailDurée : 45' | STUDIO#2 | 21.02 - 20H15 + 22.02 - 18H

©ElisabethWoronoff.SKRIK-1-2OK.jpg

SKRIK / Elisabeth woronoff/ARTEOS

Cri de deux sœurs face à la révélation d’une enfance mutilée par un oncle pervers. Souvenirs longtemps refoulés dans les profondeurs de leur mémoire. SKRIK sublime par l’onirisme le thème de la mémoire traumatique et du crime silencieux de la pédophilie. Allie théâtre, mouvement, musique classique et électronique et fait appel au mythe du Roi des Aulnes (Goethe/Schubert) et au Cri/Skrik (Munch).

 

Les 7 acteurs & musiciens participent au mouvement de quête de résilience et de libération de la parole.

Conception/mise en scène : Elisabeth Woronoff | Avec : Eugénie Bernachon, Andrea Norvik Jervell, Henrik Roshauw Tidemann, Bernard Woronoff, Nicolas Lobo Mancha | Assistanat à la mise en scène : Rémi Faure et Julie Goldsteinas | Composition musicale : Franck Vigroux | Son : Maxime Glaude | Collaboration mouvement : Tom Clegg  | Conseiller à la dramaturgie : Demian Vitanza | Production : ARTEOS asbl (coproduction en cours) | Avec le soutien de : Festival de Liège, France Morin Artist Project Iles, Les Midis de la Poésie, La Bellone | Issu d’un Solo carte blanche à l'ESACT | © Elisabeth Woronoff

Etape de travail Durée : 45' | CHAPITEAU ARSENIC2 | 22.02 - 18H + 23.02 - 14H30

4 Présentations de projet

CONTINENT NOIR / Le théâtre dE la musique - ambient, electronica, pop / Sarah Espour

À partir de morceaux qu’elle compose et chante, Sarah Espour nous emmène dans un parcours musical, sensoriel, dans lequel elle explore la question de la destinée.

Celle de nos vies que nous fantasmons, celle des êtres que nous idéalisons et qui brusquement disparaissent, celle des destins qui ratent, celle qui laisse présager que notre existence est autre, ailleurs.

De quoi nos rêves sont-ils faits ?

Au détour de ses propres dérives imaginaires, de ses intimes projections, elle interroge cet état de désir, d'insatisfaction, de manque à être.

Elle s’inspire librement de figures féminines au destin tragique, des poèmes de Marylin Monroe, du mythe d’Ophélie – où l’innocence de la morte fixe définitivement le sujet féminin dans l’enfance – ou encore du roman Summer de Monica Sabolo.

 

Il n'empêche, je suis Laura. Et Dieu, que je suis triste ! Comme les rires me manquent, les rires et une journée passée en compagnie d'amis qui se ficheraient pas mal de connaître l'objet de mes rêveries la nuit, quand, une main enfouie entre mes jambes, j'aimerais que l'autre appuie sur la détente d'un revolver.

Jennifer Lynch, Le journal secret de Laura Palmer

Présentation de projetDurée : 30' | CHAPITEAU Arsenic2 | 23.02 - 17H & 19h45

je suis une histoire / anthony foladore - simon fransquet

Dans un petit village, rien n’a bougé, Le café du coin, le Lautrec, a la même façade un peu noircie par le temps.

Le curé baptise, marie, enterre, depuis soixante ans.

Il y a Robert, pilier de comptoir. Il a été poète, marin, il a même fait le tour du monde. Enfin, c'est ce qu'on raconte. Il y a Lisette l'épicière, tout le monde la connaît car enfant tout le monde s'est cassé les dents sur ses "chiques".

Patrick et ses billes, cet enfant africain qu'on est venu chercher à l’école pour le renvoyer au pays. Il y a aussi Thierry, enfant, il a été la tête de turc de l’école, de sa mère. Ce sont des histoires, des histoires de villages et pour les petites gens, il n’y a pas de livres d'histoire, juste quelques mots au coin d'un bar et la vie continue.

Écriture et interprétation : Anthony Foladore | Musicien : Simon Fransquet | Aide à la création : Franck Laisne | © Micheroux - La Gare/Edit. Demarteau-Bosson, Soumagne.

Présentation de projetDurée : 30' | CAMION Arsenic2 | 22.02 - 22H 23.02 - 18H

Sauvages - Visuel (sans titre) .jpg

SAUVAGES / Hélène colLin/Niska asbl

Sauvages (titre provisoire) est une récolte de récits, interviews, de paysages, sons, réflexions captés sur ce territoire particulier hors du monde et dans le monde qu’est une réserve indienne.

Entre théâtre et cinéma, Hélène Collin questionne le cliché que l’on inflige aux « indiens » dont l’identité se retrouve piégée entre westerns et mythe du bon sauvage ; ce qui en fait une des minorités ethniques les plus isolées et mal comprises d’Amérique du Nord.

Par ses rencontres avec les Atikamekw, les Mohawk, les Ilnus, elle nous dévoile un peu de leur rapport au monde si différent du nôtre et nous renvoie à cette question du sauvage en nous et de qui est le sauvage de qui.

(titre provisoire) Avec la participation de Jacques Newashish et Marcel Petiquay pour les contes Atikamekw | Equipe artistique : Hélène Collin (comédienne) | Metteur en scène : Jessica Gazon | Collaboration artistique : Morgane Choupay | Répétitions : Hélène Collin, Morgane Choupay  | © Hélène Collin

Présentation de projet - Durée : 30' | CAMION Arsenic2 | 22.02 - 20H30 + 23.02 - 19H30

Aurore-Boreale-Islande.jpg

et JE VOULAIS RAMPER HORS DE MA PEAU... / FRANCINE LANDRAIN - VALENTINE Gérard

Deux « sorcières » d'aujourd’hui, survivantes, résistantes sont sur scène.

Elles tentent de se ré-approprier l’Histoire.

Quelle est cette force qui semble inscrite dans l’ADN de l’Humanité, qui nous pousse à chercher des au-delà à nous-même, à transcender notre condition profane, à ouvrir un ailleurs à nos vies ?

Dans leur grotte, leur désert, l'immensité du ciel, elles manigancent...

Hasardeusement, s'aventurent dans le temps...les lieux...les êtres...les âmes...les corps d'autres femmes avant elles.

Sortir de sa vie, s'éclipser...

Partir à la recherche de "ce qui n'a pas de prix".

Un projet de Francine Landrain et Valentine Gerard | Jeu : Valentine Gerard, Francine Landrain, Pierre Etienne dit Pavé | Musique et création sonore  : Jean-Pierre Urbano | Soutiens : la Chaufferie-Act1, Groupov | Remerciements : Arsenic2, Factory/Festival de Liège, Théâtre de Liège.

Présentation de projet - Durée : 30' | CAMION Arsenic2 | 21.02 - 21H30 22.02 - 18H

MANEGE /STUDIO#1/STUDIO#2/SALLE B16-St Luc/CHAPITEAU Arsenic2/CAMION Arsenic2 : rue Ransonnet 2 - 4020 Liège

 AFTER - Jeu. 21.02 - 22h15 

PIANO BAR 

"Nuit blanche contre liste noire"

(gratuit / Manège)

Un piano bar proposé par Alberto Di Lena en prélude à la grande nuit blanche festive et culturelle contre les idées d'extrême droite qui aura lieu le 11 mai 2019, à l'avant-veille des élections. 

 NBLN.BE 

 AFTER - Ven. 22.02 - 23h30 

ZENOBE ET GASTON 

(soirée Electro-Swing - gratuit / Manège)

Zénobe et Gaston ont vu le jour au cœur de la campagne wallonne. Pourtant, c’est au Hot Club de France, à Django, à New-York et à Duke Ellington qu’ils rêvent lorsqu’ils scrutent l’horizon plat de Hesbaye. Avec leur petite famille de vrais amis et de faux manouches, ils décident de récréer ces années folles. Accompagnés de beats électroniques et de leurs gramophones modernes, Zénobe et Gaston sont un big band à eux tout seuls. Prêts ? Remontez vos bretelles et let’s swing! 

Soirée de clôture : Jacky alias the King of the farandole 

(gratuit / Manège)

 

 AFTER - Sam. 23.02 - 22h