Dans la revendication d'un théâtre direct, festif et collectif, un groupe de 10 jeunes comédien.nes portent à la scène, avec malice et dérision, Les Estivants de Gorki.

Écrit en 1904, et traitant de la prise de position de la classe moyenne lors d'une période de bouleversement social, ce texte résonne étrangement avec notre présent. 

À quels choix notre époque nous invite-t-elle ? De quelles grandes décisions pourrions-nous, nous aussi, nous emparer ?

Les Estivants, c'est l'histoire d'une bande d'amis venus profiter de l'été, à la campagne.

Ils prennent l'air, boivent, flânent au soleil tout en parlant d'éducation, de littérature, d'amour. Mais ces discussions - tantôt drôles, tantôt révoltées - ne font que masquer la grande nervosité qui les habite.

Tout autour d'eux quelque chose commence à se fissurer, une transformation est en cours : des révoltes grondent et des soulèvements éclatent.

Mais eux, comme des vacanciers de l'Histoire, semblent être dépassés par leur impuissance.

Le sont-ils vraiment ? Et si un changement, peu à peu, grandissait au sein de ce groupe et qu'un passage à l'acte était possible ?

A voir au PBA/Charleroi : 17 > 21 septembre 2019

Contact diffusion :
Charline Hamaite +32 4 343 42 47

Mise en scène : Marie Devroux Avec : Marie Alié, Ninon Borsei, Luca Fiorello, Pablo Jupin, Léonce, Lucile Marianne, Martin Rouet, Panayotis Roussis, Simon Teissier et Thibault Villette | Projet issu d'un solo carte blanche de l’École Supérieure d'Acteur Cinéma Théâtre de Liège (ESACT) | Production : Festival de Liège | Coproduction : L'ANCRE/Charleroi et le PBA | Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles Service du Théâtre (CAPT) | Avec le soutien de : l'ESACT, Zoo théâtre, Little Big Horn, La Chaufferie-Acte1, la Dôze Cie | ©Dominique Houcmant/Goldo

1/4